oct 2017

LETTRE DE LA PRÉSIDENTE

L'office vous informe

ATTENTION, IL Y A URGENCE ! NOTRE OFFICE EST EN DANGER

Madame, Monsieur, 

Lors de mon élection en tant que Présidente d’Aulnay Habitat, je me suis engagée à redresser notre office et ainsi, à améliorer vos conditions de vie et donc votre quotidien. Grâce à ces efforts soutenus, nous avons remonté la pente glissante qui menait dangereusement notre structure à la vente ou à l’absorption du fait d’une gestion financière passée négligée et négligente.  

Le 20 septembre dernier, le gouvernement a annoncé dans le cadre de sa stratégie logement qu’il allait baisser de 60 euros les APL (aides personnalisées au logement) perçues par les bailleurs sociaux au 1er janvier 2018. Si cette mesure est opportune pour certains bailleurs dits « riches », ce n’est pas le cas d’Aulnay Habitat pour qui les conséquences seront - à terme - désastreuses.  

Pour nous, cette décision du gouvernement représente 1,2 millions d’€ de recettes en moins chaque année. 

Quelles conséquences pour vous ? Vous vous dites que cela ne change rien. L’intégralité de la baisse des APL est ainsi supportée par le bailleur social.  

Cependant, contrairement à un bailleur privé, un bailleur social ne s’enrichit pas et ne verse pas des dividendes à des actionnaires. L’intégralité des loyers perçus par Aulnay Habitat servent à trois choses : rénover, entretenir et agrandir le parc existant.  

La conséquence de cette baisse des APL qui va nous coûter 1,2 millions d’€ par an, c’est donc moitié moins d’argent pour entretenir et rénover vos logements ! 

Sous couvert de ne pas toucher au pouvoir d’achat des locataires bénéficiant des APL, l’Etat prend ainsi des mesures qui ne permettront plus à Aulnay Habitat d’investir dans la rénovation des quartiers, l’isolation, et la mise aux normes. C’est donc directement l’amélioration de votre cadre de vie qui est touché par cette privation de financement.  

Par ailleurs, il y a un autre effet négatif, c’est sur les charges que vous payez pour le chauffage. Si l’on ne peut plus rénover vos logement, par exemple pour une meilleure isolation thermique, vous paierez plus de charges car il faudra chauffer davantage et le coût de l’énergie ne va cesser d’augmenter dans les années à venir.  

Alors que chaque jour, vous me demandez plus d’effort pour entretenir notre patrimoine et embellir le quotidien de vos familles, je veux vous faire part de mon indignation face aux choix du gouvernement.  

L’office Aulnay Habitat, comme tous les autres offices d’Île-de-France, ont décidé de fermer le mardi 17 octobre afin d’organiser une journée d’action. 

Nous vous inviterons prochainement à participer à la manifestation
 qui aura lieu : 

le 17 octobre après-midi devant l’Assemblée nationale  

(l’heure et les modalités de ce rassemblement vous seront communiquées ultérieurement par voie d’affichage) 

Vous pouvez être assurés, Madame, Monsieur, de ma mobilisation totale, pleine et entière face à cette mesure anti-sociale qui touchera d’abord les locataires les plus modestes.  

Je me battrai pour qu’il n’y ait pas de mise à mort de notre office et que ce ne soit pas encore une fois la Seine-Saint-Denis, département le plus modeste, qui trinque pour d’autres bien plus aisés !  

Bien sincèrement, 

Séverine Maroun
Présidente d’Aulnay Habitat 

‹ Retour à toutes les publications